// Général/// Institutions

Vote obligatoire // Une contribution de Samuel Doux, réalisateur, scénariste, écrivain

voteVoter devrait être obligatoire. L’idée fait polémique. Voter devrait être obligatoire et on devrait retirer aux absents une partie de ce que l’état leur verse. Arrêt momentané des remboursements de la sécurité sociale ? Changement d’indice à la cantine ? Baisse des allocations familiales ? Augmentation de l’impôt ? Tout est possible puisqu’ils ne se sentent pas concernés par la vie de la tribu. MAIS. Le vote obligatoire doit impérativement s’accompagner de la reconnaissance du vote blanc. Je vote, mais si je ne me sens pas représenté je peux le dire. Aujourd’hui ça n’existe pas. Imaginons. Le deuxième tour de l’élection présidentielle est là. La gauche fait 22%, la droite 25%, le vote blanc 53%. La majorité n’est pas représentée. Le vote est annulé. Les femmes et les hommes politiques sont alors renvoyés à leur copie. Ainsi ils se retrouvent réellement en face du pays, en face de nous. La tribu peut se compter, se déterminer sans cette zone d’ombre pénible qu’est le taux de participation. Une ombre dont les médias se glosent et qui permettent aux femmes et aux hommes politiques d’afficher une mine grave, sans que jamais ils ne changent de perspective. Cette obligation contenant en elle-même une contestation possible permet à chacun de renouer avec son pouvoir. En globalisant le vote, le facteur important dans l’élection n’est plus seulement l’homme politique, mais celui qui écoute et choisit. Le vote obligatoire, accompagné de la reconnaissance du vote blanc ne seraient-ils pas deux actes simples, premières pierres à une nouvelle relation entre ceux qui marchent et ceux qui les représentent ?

2 réflexions sur “Vote obligatoire // Une contribution de Samuel Doux, réalisateur, scénariste, écrivain

  1. La tentation du vote pour les extrêmes, qui est en partie un vote contestataire, est déjà en soi, à l’heure actuelle, facteur d’instabilité. Donc oui, pourquoi pas un vote obligatoire et la reconnaissance du vote blanc. Par ailleurs tous vos propos semblent s’orienter vers une refonte de la représentativité, et donc une sorte de nouvelle constitution, une VIème république… Pour ma part je suis partisan d’un président élu pour un septennat non renouvelable. Ainsi ses actions ne seraient pas tout entières dédiées à une tentative de réélection, comme c’est le cas actuellement.

    J'aime

    • Oui, c’est vrai que l’idée d’une VIème république est séduisante, non par rejet de l’actuelle, qui a été et est toujours d’ailleurs une très belle réponse aux problèmes qui se sont posés depuis les début de la République, mais parce que le chantier est si vaste que je me demande s’il ne faudrait pas tout remettre à plat ! Mais bien sur, on se rend compte que le septennat n’était pas une si mauvaise chose, en ce qu’il permettait d’une part d’installer une politique sans qu’elle soit quasi immédiatement sujette à temps électoral, et d’autre part en ce que cela permettait justement une alternance, avec les périodes de cohabitation que nous avons connu, et qui avaient le mérite de remettre tout-le-monde à sa place : le président preside et représente la France à l’exterieur, tandis que le premier ministre gouverne avec son gouvernement, lequel est une émanation de l’assemblée, d’où il tire sa légitimité. Aujourd’hui c’est le président gouverne, et le sort du pays ne dépend quasiment plus que de lui et de son « action », d’où les gesticulations stériles… Donc je suis entièrement d’accord avec vous, on pourrait commencer pas réinstaller un septennat non renouvelable, histoire de respirer un peu !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s