// Général/// Institutions

Pulvériser la bulle politique // Une contribution de Samuel Doux, réalisateur, scénariste, écrivain

cartoon-explosion-wham-7163369Il faut pulvériser la bulle politique. // Casser les réseaux du pouvoir si étroitement liés aux lobbys. // Les femmes et les hommes politiques ne peuvent plus respirer. // Aussi vertueux qu’ils soient, leur travail est un slalom dangereux pour, dans le meilleur des cas, agir au quotidien et dans le pire, ne pas compromettre leur avenir. // La représentation politique n’est pas un métier. // J’ai longtemps pensé que la limitation des mandats était idiote. // Il fallait du temps et des connaissances pour administrer. // C’est vrai sans doute. // Pourtant, aujourd’hui il est urgent d’empêcher la classe politique de doubler, redoubler, tripler leur mandat. // Ces occupations de place sans fin conduisent à une personnalisation du pouvoir qui nous exclut progressivement du cercle politique dont nous sommes le coeur. // Nous devons reprendre ce centre. // Nos représentants à venir ne devront être élus que pour un seul mandat. // C’est une charge, un service rendu. // Il faut mettre en place des disponibilités professionnelles qui garantissent à ceux qui s’engagent de retrouver leur emploi s’ils le souhaitent. // La rémunération des femmes et des hommes politiques ne saurait excéder la rémunération horaire moyenne. // Les avantages sociaux devront être modérés. // En aucun cas un salaire versé ou des avantages acquis durant le mandat ne pourraient être conservés une fois le mandat terminé. // Le nombre de représentants, de chambres et de niveaux de responsabilité doit diminuer très sensiblement. // En réalité, aucune de ces décisions ne peut trouver d’échos favorables auprès de ceux qui exercent aujourd’hui ces tâches. // Il faut pourtant profondément modifier l’idée de responsabilité politique. // En limitant les mandats, ces hommes et ces femmes ne seront plus des figures toutes puissantes, mais de véritables miroirs de leurs administrés. // Si nous sommes le pouvoir, alors, nous en sommes responsables.

2 réflexions sur “Pulvériser la bulle politique // Une contribution de Samuel Doux, réalisateur, scénariste, écrivain

  1. C’est sûr que la professionnalisation des politiques pose un certain nombre de problèmes, notamment le carriérisme et le clientelisme , qui sont un dévoiement de la fonction de représentant du peuple. A l’origine, rémunérer les hommes politiques ( les femmes étant exclues à l’époque) devait permettre à des personnes n’appartenant pas a la classe sociale traditionnellement dirigeante d’accéder à des hautes fonctions, lesquelles étaient auparavant réservée à ceux qui pouvaient financièrement assurer leur vie sans percevoir le salaire lié au service rendu à l’Etat . A cela s’ajoutait la nécessité de promettre une instruction éclairée pour tous, condition sans laquelle un ouvrier ou employé n’aurait jamais pu embrasser une carrière politique . Ça c’est sur le papier, et c’était une belle idée !

    J'aime

  2. Et on voit bien à quel point voter des mesures telles que le non-cumul des mandats revient, pour nos représentants, à se faire arracher les c…, symboliquement bien sûr . La raison selon laquelle ne plus avoir de mandat exécutifs locaux les couperait de la réalité peut s’entendre, mais c’est dans leur pratique du pouvoir législatif que le clientélisme se traduit. Nos députés représentent à eux tous le corps de la nation, et doivent légiférer en dehors de tout intérêt local, or, les permanences, subsides discrétionnaires alloués aux associations sans aucun contrôle de la cour des comptes, pression des électeurs comme s’il étaient des administrés induisent le clientélisme… Ces effets induits sont sans doute pires que le bénéfice d’un « ancrage dans la réalité  » dû au cumul de mandats législatifs et exécutifs locaux …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s