// Général

LA VOIX EST LIBRE // ALEXANDRE ROCHON, compositeur, Delano Orchestra

katinkalampeDepuis ce mercredi 7 janvier, depuis ce vendredi 13 novembre et depuis ce dimanche 6 décembre, je vous vois faire. Je vous vois dans cette recherche éperdue de la pensée libre, à la recherche d’une pensée qui vous rassemble, d’une pensée qui vous parle. Je vous vois à la recherche d’images et de mots autour desquels vous pourriez vous rassembler, vous unir, vous aimer.

À défaut, je vous vois à la recherche d’une pensée à laquelle vous souhaitez vous opposer, une pensée nauséabonde que vous voulez montrer du doigt, une pensée que vous souhaitez rendre coupable, un discours que vous aimeriez haïr ensemble. Je vous vois à la recherche de ces mots ou de ces lettres que vous vomissez d’une bouche commune.

Cette recherche, vous la menez par tous moyens, sur tous les fronts, auprès de tous les média(s). Je vous vois, hagards, rechercher sur les réseaux sociaux, dans les journaux, à la télévision, partout.

Par ces recherches insatiables, je vous vois vous élever, je vous vois vous rapprocher et je vois en vous une force évidente et magistrale que je n’avais jusqu’alors jamais perçue en France. Pourtant, une ironie malheureuse fait que, cette voix, vous ne parvenez pas à la hausser, à la prononcer d’une même voix, d’un même chant. Les urnes ont été le meilleur moyen de le vérifier.KatinkaLampe-1

Je ne prétends rien. Je ne prétends pas vous apporter la voie, ni la voix. Comme vous, je cherche, je cherche à l’infini. Et comme vous, je ne trouve que les pièces d’un puzzle à reconstruire. Car j’abonde dans votre sens. Et mon optimisme veut que de cette abondance réveille quelque chose de bon, de beau ou de positif.

Pour ne pas construire sans matériaux, voici quelques pièces du puzzle. Elles ne forment pas un monde, ni un visage, ni une réponse. Ce ne sont que des pièces, naïves, simples et colorées. Elles s’adressent à nous tous. À ceux qui décident, à ceux qui agissent, à ceux qui participent, à ceux qui ne font rien.

Aux hommes et femmes politiques, d’abord. Cette nouvelle alerte vous bouscule. Pour certains, vous dîtes ne plus en dormir la nuit (Martine Aubry). Vous vous dîtes tous coupables. Nous pourrions vous croire, avoir confiance en votre bonne volonté. Nous voudrions comme vous, penser que l’intérêt général est une chose sacrée qui se doit d’être défendue avec la plus grande des responsabilités.

Comment trouver meilleur moment pour agir !? Le peuple vous reproche vos avantages, vos cumuls, votre âge,vos carrières, votre manque de mixité. Prenez acte. Si vous le faisiez cette semaine, ne serait-ce pas une belle façon de reconnaître vos erreurs ? Et puis, vous qui adorez la communication, quel parfait timing, non ?88 N’est-ce pas ce mécontentement du peuple qui vous unit de façon indivisible dans toutes vos déclarations ?

La balle est encore dans votre camp.

Aux partis politiques, ensuite. Vous avez des valeurs, vous avez des idées, vous avez des programmes, vous avez des solutions. C’est le pourquoi de votre existence. Suivez-les. Ne changez pas de cap. C’est si simple. Faîtes-le. Si dans vos discours la droite se confond avec l’extrême droite, la gauche applique un programme de droite et l’extrême droite dit être le parti dont le programme est « social » (MMLP), alors vos électeurs se perdent dans leur vote. Retrouvez le chemin qui est le votre ou alors, assumez une alternative globale.

Au gouvernement alors ?  Au lendemain de votre élection, vous aviez une autoroute devant vous. Tout semblait possible. Il vous reste un an. Si je dois revenir sur une décision, une seule, je choisis la plus importante.

Quand nos enfants se font tuer, quand notre pays est sous le choc, quand nous sommes tous endeuillés, laissez-nous au moins le temps de souffler, de faire notre deuil, de réagir, de réfléchir. Demandez l’avis de votre peuple avant de partir en guerre. Faites-lui confiance, il vous a déjà montré qu’il pouvait faire preuve d’une grande raison.

145Aux abstentionnistes enfin. On vous malmène, on vous accuse. On voudrait vous faire porter une responsabilité dont vous vous êtes toujours défendus. Certains d’entre vous se sont retirés de la politique, aussi déçus qu’ils pouvaient l’être. Alors, il faudra venir vous chercher, retrouver votre confiance. Ce n’est pas de votre faute. Ce n’est pas de votre faute. Ce n’est pas de votre faute. Il faudra s’y faire et trouver les mots pour que vous reveniez.

D’autres affirment que leur abstention est politique. Alors, je vous en pris, faîtes en quelque chose. Créez votre alternative. Nous avons besoin de vous.

Pour finir tout à fait, à tous ceux qui depuis un an, cherchent, cherchent désespérément dans l’espoir de trouver. Nous regardons ailleurs, nous parlons déjà de fuir. Mais la voie est libre, ici. La voie est libre. Nous pouvons construire, nous pouvons nous impliquer, nous pouvons faire au quotidien, nous pouvons nous inscrire dans de nouvelles démarches politiques et citoyennes, nous pouvons changer tout ce qui ne nous va pas. Car à travers toutes vos pensées clairsemées, ce qui transparaît le plus, c’est l’immense fossé existant entre vous et la politique d’aujourd’hui. C’est dans cet espace enfin ouvert que nous pouvons affirmer haut et fort que la voie est libre, absolument libre.


Toutes les illustrations sont de Katinka Lampe, peintre néerlandaise qui peint ‘a priori’ des portraits, ou du moins on peut voir qu’il s’agit de la représentation de personnes… Pour en savoir plus c’est ICI

5 réflexions sur “LA VOIX EST LIBRE // ALEXANDRE ROCHON, compositeur, Delano Orchestra

  1. Voilà un texte magnifique! Je me sens d’autant plus concerné que je fais partie de la cohorte grandissante qui, depuis les « européennes » de 2014, a choisi de voter pour le F.N. Je ne me sens nullement coupable!
    Je souhaite, en quelques mots, m’en expliquer …
    1. Je vois, mois après mois, la situation économique et sociale de MON pays se dégrader. Le chômage, ce MAUDIT chômage, qui augmente, augmente, augmente … sans que cela émeuve si peu que ce soit ceux qui nous gouvernent. Ils semblent avoir fait le choix de ne pas sérieusement réagir, préférant indemniser plutôt que de partager … Cela m’est INSUPPORTABLE
    2. Je vois, mois après mois, MON gouvernement s’enfoncer dans la conduite de guerres en Lybie, en Afrique, en Syrie … alors que nous n’avons aucune raison légitime pour le faire. Nous récoltons un chaos qui se généralise! J’aime la paix et je ne vois aucun inconvénient à ce que restent au pouvoir ou s’y installent des gens qui ne m’ont rien fait même si je ne partage pas leur vision du monde. J’AI PEUR!
    3. Alors, j’ai fait le choix de PROTESTER avec toute la vigueur dont je suis capable malgré mes 66 ans. Aucune mouvance politique n’est capable, aujourd’hui, de me proposer sinon des solutions du moins une démarche de CONSTRUCTION d’un avenir, notamment pour mes deux enfants et mes deux petits-enfants …
    4. Donc, je me sers de mon bulletin de vote pour dire que j’en ai MARRE! Je veux que cette équipe gouvernementale se prenne une grande, une très grande claque car je crie VENGEANCE. J’ai soutenu, dès le premier tour des « primaires socialistes » celui qui préside aujourd’hui aux destinées du pays. Je veux donc qu’il PAIE pour ses graves fautes! Le bulletin F.N. m’a semblé être le meilleur moyen de tenter de le lui faire comprendre.
    5. Pour les mêmes raisons, habitant l’Ile de France, je veux contribuer à faire BATTRE celui qui le représente dans la compétition. J’ai nommé Bartolone. Pour cela, afin de maximiser l’effet, je vais voter Pécresse car voter Saint Just dimanche ne sert strictement à rien …
    Voilà! J’ai résumé toute ma profonde DECEPTION! J’espère que l’on me comprend …
    Merci de m’avoir permis de le dire!

    J'aime

    • Comme je comprends votre désarroi. Aucune action politique n’est satisfaisante aujourd’hui. Nous agissons autant que nous pouvons au travers de POLIS et d’autres actions afin d’insuffler l’espoir de nouvelles voies, pour nos enfants surtout. Il y a beaucoup d’initiative mais elles sont difficilement audibles.

      Dans le domaine civil OUISHARE est d’une modernité incroyable, ouvert sur le monde, proposant des réflexions politiques en lien avec les outils de notre temps et dans le respect des autres, de l’environnement. Pour l’instant ils n’ont pas d’ambition politique. Mais le mouvement est large et international.

      Dans le domaine politique MAVOIX est tout nouveau. Un parti qui veut entrer à l’assemblée après les élections présidentielles. L’idée est simple mettre des citoyens dont le métier n’est pas la politique au milieu des autres. Ces députés seraient reliés très directement à leurs électeur et chaque décision à prendre pourraient discuter avec eux. Voilà une nouvelle manière d’envisager les choses.

      Avec POLIS nous avons rencontré également NOUS CITOYENS qui a réuni 90 000 votants au premier tour des élections régionales. Leur manière de voir est radicalement différente. Du point de vu économique ils seraient plutôt centre droit et sur le plan sociale plutôt très à gauche. Surtout ils veulent repenser le système démocratique pour qu’il soit moins endogène.

      Je pourrais sans doute poursuivre cette liste. L’espoir n’est pas mort. Des gens se battent au quotidien pour leur pays et pour ses citoyens. Je comprends tellement votre désarroi, je le ressens aussi. Je ne voulais pas même voter aujourd’hui. Mais voilà comment laisser tomber maintenant que l’urgence est là ?

      Samedi un accord international a été voté pour tenté d’améliorer notre manière d’interagir avec notre planète. Aujourd’hui le vote c’est une manière d’interagir avec notre pays. Bien sûr qu’il y a de quoi être en colère, déçu et les mots ne sont jamais assez fort. Mais vous parlez de vos enfants et petits enfants, alors malgré cette déception si cruelle que nous font vivre les hommes et les femmes politiques de notre pays, pensez-vous réellement qu’il est souhaitable que vos petits enfants vivent dans un monde où d’autres enfants, fuyants la guerre, sont rejetés à la mer ? Pensez-vous réellement qu’il est souhaitable de retrouver les frontières closes d’hier ? Frontières qui ont mené notre pays dans deux guerres provoquant incommensurablement plus de mort que les attentats du bataclan ? Pensez-vous qu’il est préférable d’enseigner à nos enfants que le rejet de l’autre, de la différence est préférable à sa compréhension ? Pensez-vous que vos enfants veulent vivre dans un pays ou le droit d’avorter sera remis en question ? Pensez-vous qu’il est bon que nos enfants n’aient plus accés aux centre d’art contemporain au prétexte qu’on y expose de l’art dégénéré ?

      Alors si la réponse à toutes ces questions est OUI n’hésitez pas renouvelez votre vote pour le Front National car en effet vous partagez leurs idées. Si par contre la réponse à la plupart de ces questions est NON alors ne vous trompez pas. On peut détester ceux pour qui on vote mais espérer que les idées qu’ils incarnent plus leur survive. Mais comment aimer et voter pour ceux qui incarnent des idées qui nous révoltent ? Rien ne doit nous pousser dans ce genre de retranchement. Il existe des solutions. Pour nos enfants, pour nous, pour inventer un monde meilleur et ce qui est sûr c’est quel que soit la manière dont on regarde le programme du Front National il ne nous propose pas un monde meilleur.

      J'aime

      • Merci, Monsieur, pour votre réponse …
        1. Je n’ai pas lu le programme du Front National
        2. Je n’ai pas la moindre intention de le lire. Il parait qu’il converge étonnamment avec celui de Jean Luc Mélenchon!
        3. Ce bulletin de vote n’est, pour moi, qu’un instrument de protestation. Absolument rien de plus.
        4. Libre à nos dirigeants de ne pas entendre le message que je leur adresse mais il doit être clair que ce sont eux qui vont changer de comportement et de politique et que je vais continuer à protester de la même manière aussi longtemps que je n’aurai pas obtenu gain de cause. JE VEUX QU’ILS CEDENT!

        J'aime

      • Oui je comprends ce que vous voulez dire. Je vous pose une nouvelle question qui m’intrigue beaucoup. Qu’entendez-vous par ce « je veux qu’ils cèdent! » Céder pour faire quoi ? Quel changement désirez-vous ? Quelle(s) proposition(s) devraient-ils faire pour que vous cessiez de protester pour adhérer à nouveau ? Enfin et ça rejoint peut-être les autres questions : quelle vision aimeriez-vous que les hommes politiques propose pou notre pays ?

        J'aime

      • C’est très simple :
        1. Valls doit renoncer une bonne fois pour toute à tenter un nouveau racolage dit « d’union de la gauche » allant chercher (ensuite et seulement ensuite!) des voix au Centre afin de faire une majorité qui tiendrait la route.
        2. Il doit ROMPRE brutalement avec le Front de Gauche qui défend une politique parfaitement incompatible avec celle du P.S. (puisqu’elle s’apparente à celle du Front National, dit-on!).
        3. Comme il s’agit d’un changement majeur d’orientation, il doit démissionner et demander au Président de la République de dissoudre l’Assemblée Nationale afin de provoquer de nouvelles élections. En Mars 2016 … car, après, ce sera constitutionnellement impossible.
        4. La lutte contre le chômage doit devenir un objectif PREMIER qui supplante TOUS les autres! Le but d’une politique doit être le bien être de tout le monde et notamment le retour à la dignité sociale des plus fragiles (qu’ils retrouveront avec un EMPLOI). Il faut donc se diriger FERMEMENT vers un PARTAGE DU TEMPS DE TRAVAIL (Attention! Ne pas confondre avec « partage du travail » dont je ne veux pas entendre parler!).
        5. D’une manière générale, un gouvernement, pour obtenir MON adhésion, doit mettre en oeuvre MES PROPOSITIONS (dont je suis prêt à débattre, évidemment!). Pour pouvoir en débattre, il faut que ceux et celles qui acceptent de le faire commencent par accepter que je leur en fasse part, que je les développe, que je les explicite, sans m’interrompre toutes les deux phrases … (ça, c’est très difficile car mes propositions décapent « légèrement » …!).
        6. Le nouveau clivage politique doit se structurer autour d’une vision CLAIRE :
        – d’un côté, les partisans d’une République Française ouverte d’une manière responsable sur le monde.
        – de l’autre côté, les partisans d’une France historique se repliant sur ses « gloires ».
        J’attire votre attention sur la différence entre la République Française et la France!

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s